Les aides sociales à la création d’entreprise

Pour aider les nouveaux entrepreneurs à développer leur activité, des aides sociales ont été mises en place. En effet, durant cette phase de lancement, la trésorerie d’une entreprise est encore mal en point. C’est bien pour cela que les aides sociales ont été instaurées dans le monde professionnel. Leur octroi dépend surtout du statut du bénéficiaire.

Les aides octroyées par le Pôle Emploi

Les aides de Pôle Emploi sont destinées aux demandeurs d’emploi recevant l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE). Ce financement vise surtout à aider l’entrepreneur pour sa création d’entreprise. Pour les cas de ces aides sociales pour la création d’entreprise, deux options sont possibles. Dans une première optique, l’entrepreneur peut solliciter l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE). Si celle-ci est accordée, son versement se fait en deux temps : la première tranche est versée lors de l’immatriculation de l’entreprise, tandis que la seconde moitié est versée six mois après. L’entrepreneur qui bénéficie de l’ARCE ne perçoit plus des allocations mensuelles. Dans une seconde optique, si le promoteur sollicite le versement des allocations mensuelles, il devra respecter un certain seuil au niveau des revenus découlant de la nouvelle activité. Cela ne doit pas excéder 70 % du montant du salaire pris en compte pour le calcul des allocations.

Les aides sociales pour les auto-entrepreneurs

Le régime micro-social simplifié est une aide sociale dédiée aux auto-entrepreneurs. Pour bénéficier de ce financement, le créateur doit être un auto-entrepreneur et un travailleur indépendant œuvrant dans une entreprise individuelle. Grâce à ce soutien, l’entrepreneur peut obtenir un allègement fiscal sur le revenu. Il peut aussi bénéficier d’une exonération de cotisation foncière des entreprises en respectant certaines clauses, notamment au niveau du seuil sur le chiffre d’affaires.

Les aides sociales pour le recrutement de salariés

Pour favoriser la création d’emplois, des exonérations de charges patronales ont été mises en place. Les critères d’obtention de ces aides sociales doivent ainsi respecter certaines règles. Les embauches doivent avoir lieur dans les régions de revitalisation rurale, les zones de restructuration de la défense, des zones en besoins accrus d’emploi et dans les départements d’Outre-mer. Le financement est également autorisé dans le cadre de recrutement de travailleur saisonnier agricole. L’entrepreneur peut aussi bénéficier de ces exonérations sur les charges patronales s’engage à proposer une formation professionnelle à un jeune employé. Ces aides sont seulement des exemples. On recense encore d’autres types de financement pour la création d’entreprise, mais tout dépend du statut de l’entrepreneur.

Les plateformes en ligne, un outil qui simplifie votre création d’entreprise
Comment créer son entreprise en ligne ?